Maintenant, obtenez la position de départ en inversant la direction de la roue ab. Tirez la roue de l’ab sans plier le dos ou vous affaler. Cet exercice ne servirait à rien si vous cambriez le dos. Pour compléter un ensemble, continuez cet exercice pendant 12 répétitions. Au fur et à mesure que vous vous sentez à l’aise avec les répétitions, essayez d’augmenter le nombre de répétitions, mais soyez graduel avec votre approche.

Exercice #2

C’est ce qu’on appelle l’exercice Jackknife. Cette forme de routine d’exercice est légèrement plus difficile. Cependant, une fois que vous vous êtes habitué à la première forme, celle-ci peut ne pas s’avérer trop difficile.

Placez-vous à une distance de 3 à 4 pieds d’un mur. Gardez vos épaules droites et tenez la roue ab de ses poignées.

Maintenez une distance raisonnable entre vos pieds.

Maintenant, faites rouler la roue ab vers l’avant. Lorsque vous vous étendez avec la roue ab, vous atteindrez bientôt le mur qui sert de limite où vous devez vous arrêter.

Restez comme vous êtes – in situ – pendant quelques secondes, puis inversez la direction en vous tirant avec le rouleau. Augmenter progressivement le nombre de répétitions. Idéalement, vous devez viser de 8 à 10 répétitions pour commencer. Cependant, si vous n’êtes pas à l’aise avec le numéro, vous pouvez le modifier selon vos préférences.

Veillez à utiliser le rouleau ab de la bonne manière. Si vous souffrez de maux de cou ou d’un traumatisme au bas du dos, n’essayez pas d’utiliser la roue ab. De plus, assurez-vous que votre dos est droit et que votre posture est maintenue tout au long de l’exercice. Si vous vous affalez ou vous pliez trop, vous n’effectuez pas l’exercice correctement. Ainsi, il se peut que vous ne soyez pas un candidat habilité à récolter les bénéfices que l’utilisation judicieuse de la roue ab offre.

Lorsque le miroir sur le mur vous dit que votre tour de taille augmente et que vous avez désespérément besoin de l’atténuer, le premier exercice qui pourrait vous venir à l’esprit est le « sit-up ». Il a été une partie significative des régimes d’exercice de plusieurs culturistes. Je connais aussi plusieurs personnes qui disent que les redressements assis sont inutiles et qu’ils font plus de mal que de bien. Maintenant, d’un côté, vous avez des experts en bodybuilders qui font régulièrement des sit-ups, et de l’autre côté, vous avez des gens qui critiquent les sit-ups, pourquoi une telle antithèse existe-t-elle ? Eh bien, la réponse est simple, si vous ne faites pas un droit de s’asseoir, vous n’en profiterez jamais. Une mauvaise position assise causera simplement de la fatigue et peut également blesser votre dos.

Ce que les Sit-ups peuvent faire pour vous

C’est la première question que vous devriez poser, avant d’inclure les redressements assis dans votre routine d’entraînement. Le préjugé selon lequel les redressements assis peuvent facilement vous procurer ces « six paquets » est faux ! Le but est de renforcer vos abdominaux, et non de brûler la graisse sur votre ventre. Beaucoup de gens pensent que la perte de graisse peut être localisée, et cette idée fausse les amène à croire qu’ils peuvent se débarrasser de la graisse sur leur estomac en faisant des redressements assis. Le point que vous devriez réaliser ici est que les faire renforcera votre section médiane, mais vous ne serez pas en mesure de voir un seul « pack », si vous n’effectuez pas des exercices qui faciliteront la combustion globale des graisses du corps. Encore une chose, les abdominaux et les abdominaux ne sont pas exactement les mêmes !

Quelle est la bonne façon de faire des redressements assis ?

Les redressements assis sont très fréquents dans le gymnase, mais si vous observez attentivement, vous constaterez que la plupart des redressements assis vont mal. C’est une raison pour laquelle vous trouvez des gens qui font 50 redressements assis par jour, pendant plusieurs mois, mais qui ne trouvent toujours pas de résultats réconfortants. Pour obtenir les meilleurs résultats, vous devez connaître la bonne façon de faire un sit-up. Voici la bonne façon de procéder :

Allongez-vous sur une surface matelassée, complètement plate.

Pliez les genoux de telle sorte qu’ils forment un angle d’environ 90 degrés.

Gardez une distance d’épaule entre vos pieds.

Vos pieds doivent être complètement à plat sur le sol.

Vous pouvez garder vos mains parallèles au sol, ou sur votre poitrine, ou simplement poser vos doigts sur l’arrière de votre tête.

Maintenant, levez lentement votre torse vers vos genoux.

Assurez-vous que vous n’utilisez que les muscles abdominaux.

Maintenez votre position, lorsque vous atteignez environ 40-50 degrés au-dessus de la surface, pendant 5 secondes.

Puis remonter lentement à la surface.

N’oubliez pas d’expirer en montant et d’inhaler en remontant à la surface.

Faites un minimum de 5 répétitions, au début, vous pouvez augmenter les répétitions plus tard.

Comment obtenir les meilleurs résultats ?

Voici quelques points à retenir pour optimiser les résultats :

Augmenter la vitesse de déplacement de vos redressements assis est inutile.

Demandez à quelqu’un de tenir fermement vos pieds pendant que vous vous asseyez.

Ne pas secouer, et garder le mouvement aussi lent que possible.

Vous pouvez augmenter l’intensité de vos redressements assis une fois que vous vous sentez à l’aise.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*